Les participants aux ateliers
donnent leurs priorités

Le troisième atelier des Assises de quartier permet aux habitants de définir leurs priorités d’actions.

« Le temps est venu de concrétiser les grands principes en actions. » Grégory Bouninneau, cogérant de l’Atelier PréAU, donne le ton. Ce soir-là, les habitants de Saint-André d’Ornay/Val-d’Ornay/Les Forges affinent leur copie. Le troisième atelier fait passer une vitesse supérieure aux Assises de quartier. « Après le diagnostic sur le terrain et l’atelier fil conducteur, mais aussi des contributions libres, nous avons compilé de très nombreuses propositions citoyennes. L’objectif est, maintenant, de prioriser des actions, communes et spécifiques au quartier. »

Autour de la carte du quartier, les habitants épluchent leur dossier. Françoise et Laurence montrent du doigt la même ligne : renforcer le commerce de proximité. Le deuxième groupe se renvoie la balle autour des deux places du quartier : « Il faudrait donner un rôle fédérateur à la place des Éraudières et à la place du bourg de Saint-André. »

Des actions à travailler

Route des Sables, stationnement, cheminements doux le long de la Vallée de l’Ornay… Les réflexions fusent. Les crayons griffonnent les petites fiches. Les actions se dessinent : Repair café, mise en avant des talents du quartier, brigade verte, vergers urbains…

Dans chaque quartier, les pistes d’actions sont tracées. « En janvier, nous rentrerons dans le détail avec l’appui des services de la Ville et de l’Agglomération. Nous étudierons alors les possibilités de mise en œuvre. » Avant le grand bilan, en mars, lors du deuxième temps fort des Assises.