Les jeunes ont des choses à dire

En tant que maman de deux adolescents, je pense que les jeunes ont des choses à dire. Il faut qu’ils puissent participer et s’exprimer sur leurs envies, leurs attentes.

Cela fait douze ans que j’habite ici et le quartier est devenu plus calme. Il est aujourd’hui agréable à vivre, même si, comme dans d’autres quartiers, il y a un besoin criant de médecins et notamment pour les personnes isolées et à mobilité réduite.

Magalie Driffort, La Vigne-aux-Roses

Très investie à La Vigne-aux-Roses, notamment au sein du comité d’accompagnement du projet de rénovation du quartier et en tant que référente compost, je compte bien participer aux groupes de travail qui vont se mettre en place pendant les Assises.

Je trouve cela très bien qu’on demande l’avis et l’expertise des habitants du quartier, car ce sont eux qui y vivent et qui le connaissent. Pour moi, c’est un quartier agréable à vivre même si, lorsque je suis arrivée en 2003, il n’avait pas bonne image. On se sent parfois un peu isolé, notamment par rapport au centre-ville, mais tout le monde se connaît. Le fait de créer davantage d’activités et d’animations permettrait de renforcer les liens entre les habitants et de lutter contre cette sensation d’isolement.

Patricia Blanchard, La Vigne-aux-Roses