Un quartier, une cour d’école
et une répétition de théâtre

Au cœur du quartier des Forges, la compagnie PataKès Théâtre répète pour le festival Itinérance d’été. À leurs fenêtres ou dans la cour de l’école, les habitants suivent les premières répliques.

Ballon sous le bras, Nassim va s’asseoir au premier rang. Discrètement, son pote Waël se glisse à ses côtés. Un petit banc bien calé face à la scène improvisée. Devant les adolescents, trois clowns poursuivent leurs pitreries. « Ils sont marrants », soufflent les deux amis.

La veille, les répliques des comédiens ont fait siffler leurs oreilles. « On les a entendus, donc on a regardé par la fenêtre, glisse Nassim. Ils nous ont fait signe de les rejoindre. » Sous le préau de l’école Jean-Moulin, la compagnie PataKès répète « Petit boulot pour vieux clown ». Sa pièce qu’elle va trimballer dans les quartiers de La Roche, en cette fin d’été.

Une rencontre au cœur des quartiers

« C’est cool de la découvrir avant les autres », sourit Amir, qui a rejoint ses amis dans la cour de récréation. Du coin de l’œil, Dominique Delavigne, le metteur en scène, guette les réactions des garçons. « Emmener le théâtre au cœur des quartiers, ça casse les barrières. On se rencontre, on échange, on s’apprivoise… »

Dans la cour, trois jeunes filles restent à distance. « Revenez demain pour la répétition, on installera d’autres chaises », propose Alexis, l’un des acteurs. Le rendez-vous est pris. « Moi, en tout cas, je reviendrai », promet Nassim. C’est l’heure des applaudissements. Et de la deuxième mi-temps du match de foot entre copains…